jeudi 21 avril 2016

Des gestes simples au printemps

Gratuits, efficaces… coûteux, ingénieux, parmi les milliers de gestes à faire pour aider les oiseaux, j’ai retenu cette semaine le plus simple :
Ne faisons plus rien ! (ou presque) Détendons-nous.


Au printemps, il est trop tard pour tailler, élaguer et encore moins pour débroussailler.
Pendant les mois d'avril, mai et juin, nous risquons de détruire involontairement des nids occupés, A cette époque aucune taille ne s'impose et il est préférable de reporter les travaux à l'automne suivant.
Ne nourrissons plus les oiseaux. Le nourrissage est indispensable seulement en période de grand froid.
Ne ramassons pas les oisillons tombés du nid. N'étant pas abandonnés, il est souvent indispensable de les laisser sur place.
N’utilisons pas de pesticides. Ils détruisent la base alimentaire des oiseaux et les intoxiquent. Restons sereins avec les insectes et "les mauvaises herbes".
Et la pelouse : espaçons les tontes et commençons à tondre par le milieu et moins ras, laissons des coins non tondus.