dimanche 26 juin 2016

A l'épreuve du temps

C'est jamais plaisant d’être un oiseau de mauvais augure mais le sérieux dérèglement météorologique de ce premier semestre et notamment les impressionnantes précipitations ont eu un impact négatif pour l’homme mais également sur les oiseaux.
Ils y ont laissé beaucoup de plumes : diminution du nombre de jeunes élevés avec succès, augmentation du nombre de parasites dans les nids, graves inondations détruisant les nids construits sur le sol, affaiblissement des adultes…
Sans faire l’autruche, espérons un été apaisé et des lendemains qui chantent.

Grenouilles en bivouac sur la pelouse inondée de l'étang

Fragile équilibre... (très jeune mésange bleue)

Pour les oiseaux aquatiques à nid fixé, l’inondation est un péril majeur.
Le grèbe huppé a trouvé la parade, il ajoute des matériaux aux nids flottants lorsque le niveau des eaux s’élève.