dimanche 30 octobre 2016

Le pâturage des chevaux à la prairie de Luisant

Renouveau d’une pratique ancienne, le pâturage des chevaux contribue à la préservation de la prairie, de sa biodiversité et à la beauté du paysage.
Le pâturage par des chevaux permet la présence d’un plus grand nombre d’espèces végétales.

Le stade prairie est possible naturellement que par la présence d’herbivores qui broutent les végétaux en place, maintenant l’écosystème ouvert et l’empêchant ainsi de passer au stade suivant (friche puis foret).


L’éco-pastoralisme ou éco-pâturage est tombée en désuétude après la Seconde guerre mondiale au profit de l’entretien mécanique et du désherbage chimique.

Plusieurs études, conduites principalement en zones humides, illustrent comment le pâturage équin peut être favorable aux oiseaux. 

Une végétation courte, entretenue par le pâturage équin, peut également favoriser les oiseaux insectivores qui détectent plus facilement leurs proies au sein des zones rases.

C'est bien connu l’herbe est plus verte ailleurs, et plus grasse dans le pré du voisin.

Le pâturage s'est achevé cette semaine. Rdv donc aux beaux jours.