mercredi 24 février 2016

« Sciences participatives » : les citoyens impliqués

Les sciences participatives sont des programmes impliquant une participation citoyenne dans le cadre d’une démarche scientifique.

Trois objectifs :

  • Avoir des données sur la nature et la biodiversité pour étudier son état de santé
  • Produire des outils de sensibilisation et d’éducation à la nature et à la biodiversité
  • Former une communauté.

Je vous présente ici deux programmes très intéressants :

1. Birdlab 


Menée par Vigie-Nature du Muséum national d’Histoire naturelle en partenariat avec la LPO et AgroParisTech, ce programme permet de récolter des données précieuses sur le comportement de nourrissage des oiseaux en hiver.

Pour participer, il vous suffit de télécharger l’application gratuite et d’installer deux mangeoires identiques sur votre balcon ou dans votre jardin, les garnir de graines de tournesol et attendre que les oiseaux se posent.

Plus il y aura de parties réalisées, plus les scientifiques pourront comprendre la répartition des oiseaux communs dans les jardins en hiver et leur organisation pour se partager la nourriture. Alors à vos mangeoires et à vos smartphones !




2. Les sauvages de ma rue 




Les plantes urbaines sauvages ont désormais un observatoire : SAUVAGES DE MA RUE ! Cet observatoire se consacre à l'étude de la flore urbaine des villes de France.

Les scientifiques du muséum lancent un appel aux citadins pour observer la nature. Pas besoin d'être un expert pour participer, tout le monde peut devenir observateur !

Tela Botanica les accompagne dans cette démarche très simple : Participez : choisissez votre zone d'observation et observez ! 

Vous pourrez communiquer aux scientifiques vos données via l'application "Sauvages de ma rue - mobile" ou en ligne !
Disponible pour Androïd sur Google play
Disponible pour iPhone sur App Store

Dans le but de recenser l’ensemble des initiatives de sciences participatives sur le territoire durant l’année 2015, toutes les structures proposant des programmes de sciences participatives sont invitées à renseigner leur indicateur et à inscrire leur programme avant le 26 mars sur le site de nature France.


Par ailleurs, l’enregistrement des différents programmes permet de répertorier dans un même annuaire, l’ensemble des dispositifs de sciences participatives en France.