dimanche 4 septembre 2016

Les Mal-aimés et les espèces invasives sur Luisant


Nous sommes les mal-aimés et nous serons peut-être incompris toute notre vie.
A tort ou à raison.
Bien dodue, cette limace digère sa salade sur un piquet à tomate.

Elle est donc à juste titre mal-aimée du jardinier.

Evitons malgré cela de ferramoler et encore moins de metaldehydeiser le potager !

Il existe de nombreuses méthodes respectueuses de l’environnement pour lutter contre cette terrible gourmande.

http://www.consoglobe.com/wp-content/uploads/2016/06/limaces.pdf


Aimé pour l'argent puis détesté

Très présent sur Luisant (étang, bord de l'Eure), le Ragondin est un beau et gros rongeur, originaire d'Amérique du Sud, introduit en Europe pour l'exploitation de sa belle fourrure.

Aujourd'hui, il se retrouve dans la nature et nous sommes bien embarrassés.

Il est notamment accusé de dégrader les berges favorisant leur érosion progressive, de dégrader les cultures et certaines espèces végétales, transmettre la leptospirose (pas de baignade donc) …

Le ragondin est sur la nouvelle liste de la commission européenne (juillet 2016) indiquant 37 espèces invasives, aussi bien des végétaux, mammifères, amphibiens, insectes, oiseaux, poissons et crustacés.

Des programmes de lutte contre ces espèces vont devoir être mises en œuvre dans tous les pays membres.

http://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/736/reader/reader.html?t=1461947271151#!preferred/1/package/736/pub/737/page/6

Malheur

Le corbeau / la corneille sont depuis longtemps considérés comme des oiseaux de malheur. Au Moyen Âge, on les voyait comme annonciateur d'épidémies et de guerres.

L’excellent film d’Hitchcock n’a pas vraiment arrangé mon cas. En plus je fais les poubelles… et mange les œufs des autres.

Au passage, la photo est un clin d’œil à notre hérisson de début août.

https://www.facebook.com/luisant.oiseaux/photos/a.1112693905410544.1073741831.1108730975806837/1224446414235292/?type=3&theater

Agressive, énervante…

Oui, mais les guêpes sont surtout très utiles. Ce sont des "régulateurs" très efficaces car elles nourrissent leurs larves avec des insectes.

De plus, certaines guêpes adultes butinent des fleurs et participent donc un peu à la pollinisation. Enfin, certains oiseaux se nourrissent de ces insectes.

Il existe environ 6 000 espèces de guêpes en France

Imaginez un monde sans araignées, ce serait effrayant !

Une araignée crabe la tête à l’envers.

Injustement mal aimée, elles jouent un rôle primordial dans la nature et sont donc peut être les meilleures amies de l’homme.

Un impact négatif sur les activités économiques 

Trop nombreux et trop gourmand, le pigeon ramier (mais aussi tourterelle, pigeon biset) n'est pas le bienvenu car il mange les cultures notamment du tournesol, des pois et du colza...
Contrairement aux apparences, ce n’est pas du tout un serpent mais un orvet, un lézard sans pattes.

Inoffensif pour l'homme, l'orvet est un ami du jardinier puisqu'il dévore toutes sortes d'invertébrés.

 🐍 La liste des mal-aimés et des espèces invasives est évidemment bien plus longue...

Le moyen préventif le plus efficace pour ne pas propager une espèce exotique est de ne pas autoriser la vente en jardinerie/animalerie (de ne pas les acheter), la détention et de renforcer sérieusement les moyens de lutte contre le trafic…

Selon l’Union mondiale pour la nature (UICN), les espèces exotiques végétales ou animales envahissantes représentent la troisième cause de perte de la biodiversité dans le monde.

Les 3 plaies

Très présente sur Luisant (comme ailleurs), la redoutable pyrale du buis vient d’Asie et a été introduite en France vers 2005.

Elle cause d’énormes dégâts. C'est un vrai problème...

http://www.biodiversite-poitou-charentes.org/La-Pyrale-du-buis-a-l-attaque.html

Ironie du sort, elle a aussi pour prédateur (peu efficace), le redoutable frelon asiatique (le tueur d’abeille).

Retrouvez un article sur le frelon asiatique dans Mon Luisant n°8 à la page 14 : http://issuu.com/villedeluisant/docs/mon_luisant_n__8/9?e=21577430%2F31603647

Dans un autre style chez les chenilles, notons également la fâcheuse présence des urticantes chenilles processionnaires du pin.

Retrouvez un article sur les chenilles processionnaires du pin dans Mon luisant n°9 à la page 14 : http://issuu.com/villedeluisant/docs/mon_luisant_n__9/1?e=21577430%2F33620370